Chronologie : 1669


1669 janvier 24

Une semaine avant l'ouverture de la Foire Saint-Germain, le Parlement de Paris fait crier les règlements habituels, que nous reproduisons ici à titre d'exemplaire. Le crieur du Roy, portant le nom heureux de Canto, déclare l'avoir Leu & publié à son de trompe & cry public.

Les règlements portent sur la protection contre la peste (nécessaire, car la Foire Saint-Laurent précédente a été annulée à cause de la peste à Rouen, à Amiens, et ailleurs), et sur le statut privilégié dont jouissaient les marchands des foires, et dont, plus tard, le théâtres forains profitaient pour échapper aux monopoles des troupes dites "officielles".

1669 juin 28:

Pierre Perrin obtient un privilège du roi pour établir l'Académie d'Opéra, en suggérant au roi "que ceux qui font les frais necessaires pour lesdictes Representations se rembourcent de leurs advances sur ce qui se prend du public a la porte...". C'est un moment important dans la transition des divertissements de cour aux spectacles commerciaux, dont bénéficieront les entrepreneurs des spectacles des foires.

Voir aussi :

1671 mars 19 : Pomone

1669 juillet 17

Le joueur de marionnettes de la Foire Saint-Germain, François Datelin, dit Brioché, quitte Paris pour passer six mois à Saint-Germain-en-Laye, "... pour divertir Monseigneur le Dauphin" (qui a neuf ans), à raison de vingt livres par jour. C'est Magnin, dans son Histoire des Marionnettes en Europe (2e éd., 1862, 133), qui nous le dit, sans toutefois reconnaître que Datelin est Brioché. Sa nièce, Marguerite, s'est mariée au sauteur Archambault, l'un des fondateurs de la troupe Allard/Vondrebeck en 1678.

1669 décembre 12

Perrin, pour trouver les fonds nécéssaires à l'exploitation de son privilège, s'associe au marquis de Sourdéac et au financier Champeron. Ceux-ci dépensent des sommes considérables pour amenager le jeu de paume de Bécquet, rue de Vaugirard, en salle d'opéra -- inutilement, car ils en seront expulsés par le lieutenant de police. La salle restera disponible, cependant : Lully l'utilisera en 1672, et en 1710, sous la direction des entrepreneurs forains, elle deviendra l'Opéra-Comique.

1668 1670